Saviez-vous que le gingembre de Kâma provient d’agriculture biodiversifiées du Sri Lanka ?
Cette délicieuse épice a un franc succès en France. Mais il n’est pas le seul élément à s’être exporté en occident.

Depuis quelques années, on observe une croissance du bouddhisme en Europe. Cette religion est un des piliers du Sri Lanka, et du continent indien, et est issue de l’hindouisme, considérée comme la plus vieille religion du monde.

Mais quelles sont les différences majeures entre hindouisme et bouddhisme ?

Sadu Kathmandu Pashupatinath - 2006 Luca Galuzzi

© Luca Galuzzi – 2006

 

La principale opposition est sans nul doute que l’hindouisme vénère un dieu, Brahman, et n’a pas de prophète ou de messager. Dans le bouddhisme, c’est l’inverse. Le fondateur, Gautama, est un homme ayant atteint le Nirvana, la « Vérité ». Il est alors devenu Bouddha, figure de paix, de compassion et d’épanouissement.

Ce qui nous amène à une seconde différence : les hindous s’intéressent à l’origine du Monde, alors que les bouddhistes axent leur réflexion sur le fonctionnement de ce dernier. Sans dieu, ni questionnement sur l’origine du monde, le bouddhisme est souvent perçu comme moderne par les occidentaux et c’est probablement ce qui les attire et les pousse à se « convertir ».

Moines bouddhistes

Revenons au Nirvana. Ce but ultime est commun aux deux religions. Atteindre la Vérité est l’aboutissement de nos vies sur terre. Et oui je dis bien nos vies car il semblerait que nous nous réincarnions à l’infini tant que nous n’avons pas atteint le Nirvana.
Durant nos vies, nous accumulons du Karma, bon ou mauvais selon nos actions. D’une vie à l’autre le Karma à un rôle important. Si nous mourrons avec un mauvais Karma, notre prochaine vie sera rude. Tout cela est commun à ces deux philosophies, et pourtant, le bouddhisme a encore décidé de se différencier en variant la façon d’atteindre le Nirvana. Un hindou doit être dévoué, avoir une droiture morale et méditer. Pour les bouddhistes, seule la sagesse et la méditation permettront d’atteindre le Nirvana et d’arrêter de créer du Karma, induisant la fin de la réincarnation.

Mais après tout, pourquoi Gautama a fondé le bouddhisme qui remet en cause sa religion mère ? Il semblerait qu’il ait pour but initial de protester contre les castes. Ce système inégalitaire résulte plus de la tradition que la religion, mais malheureusement les deux sont aujourd’hui liés. Les castes vont des prêtres jusqu’aux serviteurs et confèrent des droits. Bouddha était contre et a développé sa propre philosophie ou l’égalité est nécessaire à l’équilibre de chacun.

Malgré tout, on peut dire que l’Hindouisme est un culte adaptable. Bouddha y devient un avatar de Shiva, ou encore Jésus Christ un avatar de Vishnu, deux des trois divinités qui composent Brahman.

Mais le plus important est que ces deux religions prônent le respect, l’ouverture d’esprit, la paix et l’amour.
C’est ainsi qu’est né Kâma, dieu de l’Amour et fils de Shiva pour les Hindous, bière artisanale ambrée pour The Eye’s Hunters.